« On arrive, seulement 700 mètres avant le sommet. » C’était pourtant là que j’ai souffert le plus! Ces 700 derniers mètres du Rinjani sont pénibles! Oui, physiquement, mais surtout mentalement. À chaque deux pas, on en reculait d’un. Nous avons mis plus de temps qu’à l’habitude pour parcourir cette distance et pour moi, trop compétitive, c’était dur pour l’orgueil. Mais commençons du début de cette superbe aventure de 4 jours!

RinjaniSembalun

 

Notre guide trouvé, les prix négociés et nos bagages classés, nous avons mis le cap sur le Gunung Rinjani. Déjà, la vue était imprenable de Sembalun, le village au pied du volcan. C’est seulement après deux heures de marche que commence à s’incliner le chemin. Nous croisons quelques groupes au passage qui ont terminé leurs périples et ils nous donnent leurs impressions. L’opinion est unanime, le trek est exigeant et apparemment, beaucoup de gens abandonnent en cours de route. Difficile de le croire à ce moment, même que ma première réaction est ; « ils ne doivent pas être des randonneurs expérimentés ». Savez-vous quoi, c’était la deuxième fois que je jugeais mal une rando et probablement la dernière (not). D’abord il est nécessaire de mentionner que nous ne portons que nos effets personnels. Nous avons un guide et deux porteurs pour charrier le matériel (ils l’installent et cuisinent aussi). Même si les guides ont beaucoup d’expériences derrière la cravate, leur choix d’équipement n’est pas forcément adapté à la randonnée en montagne. Par exemple, nous avons 6 ananas, une douzaine d’oeufs, une toilette portative, un immense réchaud de camping, etc. bref loin d’être notre matériel extra-léger de chez MErinjanicraterenuageC.

La première journée, nous nous rendons jusqu’au cratère où nous avons ( okok… les porteurs ont) établi le campement. À notre arrivée, les nuages avaient envahi le ciel et il était impossible de discerner le sommet ou de voir ce que cachait le volcan au centre son cratère.

C’est le lendemain que nous avons entrepris l’ascension éprouvante. Nous commençons à monter deux heures après la majorité des gens qui préfèrent voir le lever du soleil haut perchés, mais nous ne sommes pas fervents du réveil à 2 heures du matin, pour par la suite, excursionner 9 heures. Raison supplémentaire; sur la cime la température chute considérablement, aussi bien que le soleil soit assez haut pour nous réchauffer un peu, en plus d’éclairer le magnifique lac au centre de la caldeira. De là haut, il est également possible d’apercevoir complètement l’île de Lombok et au loin Bali et son magistral Mont Agun.

sommet rinjani

 

La même journée, nous sommes descendus jusqu’au centre du volcan et avons dormi près du lac. Beaucoup de locaux y viennent pour pêcher, car prétendument, les poissons abondent. Nous nous sommes aussi baignés ( et frottés la crasse accumulée) dans les sources thermales.

Selon nous, la scène la plus impressionnante se trouve sur l’arête inverse du sommet. La lumière sur le lac rend féérique le panorama. Ceux qui n’ont pas le courage ou le temps de faire l’expédition entière peuvent opter pour une excursion d’une nuit à cet endroit et bénéficient de la vue imprenable.

rinjanicrete2

En définitive, l’ascension du Rinjani c’est 3800 mètres de dénivelé positif et 3600 négatif, 35 km de marche et un décor splendide.

Pour plus d’informations sur le volcan et les possibilités, visitez le site du Rinjani National Park.

Publicités

Rédigé par Véronique Forget

Passionnée par la beauté de la nature, j'ai besoin du sport et des voyages pour m'accomplir.

1 commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s