Oui c’est vrai, on en boit de la bière ( au litre même), on en mange des bretzels et des saucisses, mais la Bavière est empreinte d’histoire, d’activités et de lieux féeriques ! Je suis tombé sous le charme de la région pour plusieurs raisons, en voici quelques- unes

La route romantique

Nous avons loué une voiture à notre arrivée à l’aéroport de Munich pour pouvoir visiter quelques destinations de la route romantique, soit des villages remplis de charme, souvent entourés d’une fortification. Même si on roule les autres roulent 200 km/h, nous prenons le temps d’admirer les paysages en bord de route. On avance à travers les plaines et au loin, on aperçoit les clochers des églises au centre des petites agglomérations de maisons.

Mes coups de coeur sur la route
Rothenburg; ville médiévale, sur laquelle on se promène sur le haut de la fortification pour une vision d’ensemble du village, en s’imaginant vivre dans une époque ancienne, celle pendant laquelle les chevaliers guettaient les attaques par les petites ouvertures dans la pierre. Les églises, les places et même juste l’architecture nous en mettent plein la vue! Les rues entièrement pavées incitent à la balade et à s’arrêter prendre un café sur une terrasse. Au passage, je m’arrête à la boutique de Noël, un incontournable en Allemagne.

Rothenburg
Je ne connais rien à l’architecture, mais c’est beau!

Rothenburg (2)

Wurzburg ; cette ville viticole au nom impossible à prononcer jouit d’un charme sans pareil. Les espaces verts pullulent, tout comme les lieux historiques à visiter. Surtout, l’effervescence de la ville en soirée m’a vraiment captivé. Vers 16h, la population se réunit dans les rues pour prendre l’apéro. Des petites échoppes en bord de route permettent de se procurer un verre de vin ou un apérol spritz à déguster en plein air, les yeux rivés sur les châteaux au bord de la rivière.

Wurzburg2

Dinkelsbũlh ; encore une ville fortifiée, entourée d’une petite rivière. Les bâtiments sont particulièrement colorés. On se fait un immense plaisir à se balader dans les rues paisibles, animées seulement pas les teintes vibrantes des maisons, plus larges au dernier étage qu’au niveau du sol.

Dinkelsbulh

Dinkelsbulh (2)

Les châteaux

On l’avait vu en photo le Neuschwanstein, l’inspiration du château de Cendrillon, mais on ne pouvait tout de même pas passer outre sa visite! D’ailleurs, lisez sur l’histoire de Louis II, on comprend difficilement ce que le guide explique lors de la visite, mais c’est une histoire fascinante. Un palais qui n’a jamais été terminé, car le roi a dépensé toute sa fortune.

Neuschwanstein.jpg

Le château de Harburg domine le village du même nom sur la route Romantique. Il se pose sur le haut de la montagne, gardant autrefois un œil sur la route commerciale entre Augsburg et Nuremburg.

Wurzburg

harburg castle

Le château impérial de Nuremberg est de stature imposante. D’abord je me dois de mentionner que cette ville vaut vraiment l’aller-retour de train que j’y ai fait! Églises, musées, château et jardins, tout ce qu’on peut désirer d’une ville Européenne. J’y ai aussi mangé la meilleure crème glacée d’Allemagne !

Palais Nuremburg
Le château de Nuremberg vu de sa tour
Nuremburg
En balade, de rue en canal, Nuremberg me dévoile ses plus beaux profils

Les Alpes ou « la fois où nous avons failli faire une Via-Ferrata sans équipement! « 

Suite à nos quelques jours à Munich, nous désirions faire le plein de nature et de montagnes avant de retourner à la maison. Suivant les recommandations de mon amie Jessica dont vous pouvez lire les aventures sur Deux expats, nous avons posé bagages à Oberstdorf, un village dans la région de l’Allgäu.

Oberstdorf

Nous entamons notre première randonnée à partir de la station Höfatsblick du Nebelhornbahn vers le Großer Daumen, un sommet à  2280 mètres d’altitude. Bien que le dénivelé n’est pas très élevé, la beauté du paysage suffit à nous rendre heureux. Nous prenons quelques détours pour profiter pleinement des montagnes et du soleil. Suivant les sentiers inscrits sur notre carte, exclusivement en allemand, j’avais prévu marcher sur la crête. J’insiste plusieurs fois pour nous y aventurer! Heureusement que nous avons croisé quelqu’un qui nous a fortement déconseillé d’y aller sans harnais, c’était un parcours de Via Ferrata. Pourtant ce n’était pas écrit sur ma carte ! Ah, peut-être finalement, je ne comprends pas l’allemand! Très escarpé, il aurait fallu passer par des échelles soigneusement positionnées sur les flans, un parcours dont le défi semblait, de loin, très réalisable.

Les gorges du Breitach

Breitachklam2
Vertige? 

 

Dans la même région, il y a une superbe gorge à visiter, bien entendu on devient un peu mouillé, mais le décor est splendide. Je ne me lasse jamais de regarder la puissance de l’eau descendre le long des rochers!

Est-ce que je vous donne envie de vous arrêter en Bavière? Si vous y êtes déjà allés, partagez-nous votre expérience!

Publicités

Rédigé par Véronique Forget

Passionnée par la beauté de la nature, j'ai besoin du sport et des voyages pour m'accomplir.

Vos commentaires sont les bienvenus!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s